Présidentielles 2017, un scénario abracadabrantesque

Jamais une élection présidentielle française n’aura été aussi incertaine. En 2017, les partis traditionnels de la droite, de la gauche et du centre semblent hors-jeu. Comment a-t-on pu en arriver là ? Le réveil des peuples un peu partout dans le monde est le fait marquant de ces dernières années : Brexit, élection de Trump… les partis populistes sont en train de percer, n’en déplaisent aux médias que l’on sent de plus en plus dépassés par les événements.

Comme si de rien n’était ?

Peut-on faire comme si de rien n’était ? Il semble difficile d’accepter que certaines personnes en capacité de devenir président de la république aient autant de casseroles. Le peuple français en a marre de ces dirigeants qui gouvernent depuis tant d’années déjà… et il le fait savoir dans les sondages et dans les intentions de votes. Trop c’est trop ! Un grand coup de balai semble se profiler à l’horizon.

A gauche, comme à droite, la victoire s’éloigne de plus en plus, mais il reste toutefois un mince espoir chez les militants de voir leur poulain triompher. Alors, le candidat de la droite, François Fillon, récemment mis en examen, peut-il encore gagner l’élection présidentielle ? Le parti de la gauche peut-il s’unir pour aller chercher la victoire ? Plus les jours avancent, plus cela semble improbable.

Chronique d’un suicide collectif annoncé ?

Ils s’y voyaient déjà au lendemain des primaires de la Droite. Cette séquence semble maintenant loin, tellement de rebondissements ont eu lieu depuis. Un homme empêtré dans les affaires, qui change d’avis sur ses intentions, sur son programme, et qui, malgré tout, s’entête et fait front dans la tempête, un candidat officiel désigné et pourtant lâché par les siens… la Droite a des sueurs froides !

Les Français ont redécouvert avec stupeur un personnage public qu’ils pensaient pourtant bien connaître. Il y a certaines révélations qui font mal à l’image publique d’un homme. Pour François Fillon, le représentant officiel de la Droite, la lourde tâche de remporter les élections semble donc aujourd’hui ardue, tant le personnage a accumulé les fautes morales dans l’opinion publique.

Une défaite annoncée pour les partis en place

De l’autre côté de l’échiquier politique, ce n’est guère mieux. A gauche, on n’est plus divisé que jamais. C’est donc la voie royale pour Emmanuel Macron, nouvel arrivant dans le paysage politique français… à moins que Marine Lepen ne vienne troubler le jeu et créer la surprise en remportant le saint Graal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *