Conduire en toute sécurité en camping-car

Le printemps est là et les envies de partir explorer la nature et les routes de campagnes en camping-car aussi. C’est l’occasion de rappeler quelques conseils essentiels relatifs à la conduite d’un camping-car et à la sécurité des passagers.

Adapter sa conduite sur la route en camping-car

La conduite d’un camping-car n’est pas identique à celle d’une voiture. Le camping-car est un véhicule long et qui possède un porte à faux important, c’est pourquoi il convient d’adapter son style de conduite. Voici les consignes de base à suivre en matière de sécurité et de conduite d’un tel véhicule.

Le camping-car est un poids lourd à comparer d’une voiture. Il possède également un centre de gravité plus haut qu’une voiture. La conduite en est d’ailleurs toute autre. A l’approche d’un virage ou à l’abord d’un giratoire, par exemple, on décélère plus tôt, on réduit son allure et on apprend à anticiper afin de contrebalancer les distances de freinage plus longues du camping-car.

Doubler des voitures lorsque l’on est au volant d’un camping-car, se révèle vite être un défi. Toutefois, on ne part pas en vacances en camping-car pour rouler à des vitesses folles sur les routes, bien au contraire. Le temps est à la détente. Le camping-car permet d’ailleurs de s’arrêter n’importe où et n’importe quand pour déjeuner. Grâce à la poubelle de camping-car Prentout, ou tout autre type de poubelle d’ailleurs, on peut stocker dans son véhicule les déchets et repartir aussitôt parcourir les routes.

La reproduction d’un crash test avec un camping-car

Un point important à respecter, lorsque l’on conduit un tel engin motorisé, c’est la répartition des poids. Etant donné que tout objet lourd entreposé à l’arrière du camping-car a tendance à rendre le véhicule moins réactif, notamment dans les changements de direction, les objets les plus lourds devront de préférence être installés à l’avant du véhicule et le plus bas possible au sol.

Du point de vue de la sécurité des passagers, l’association des automobilistes suisse TCS a pu organiser un test grandeur nature grâce au Dynamic Center de Bienne, centre qui est spécialisé dans les crash-tests depuis maintenant près de 30 ans. Il s’agissait ici de reproduire, pour de vrai, le crash, non pas d’une voiture, mais d’un camping-car.

Le camping-car a donc été projeté contre un mur à une vitesse de 40 Km/h, une vitesse peu élevée qui allait pourtant apporter au test des résultats saisissants. Dans cette simulation, cinq passagers étaient présents dans le véhicule, d’aucun n’étaient attachés. De plus, des objets, à l’intérieur du camping-car, n’étaient pas arrimés. Les résultats furent ce à quoi l’on pouvait s’attendre puisque les passagers ont été projetés contre le pare-brise où une mort probable les attendait. Les objets furent également projetés à l’avant du véhicule, percutant au passage les occupants du véhicule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *