Un chantier met à jour des vestiges impressionnants

Il y a certaines fouilles qui peuvent dévoiler des trésors exceptionnels. C’est le cas des fouilles d’un chantier à Uzès dans le Gard qui ont permis de mettre à jour une partie du passé de la ville d’Uzès. Des vestiges qui n’auraient très certainement jamais vu le jour sans le début des travaux de l’agrandissement du lycée de la ville.

Des vestiges rares découverts qui font revivre l’histoire

Un passé ancien de plus de 2 000 ans vient, en effet, d’être découvert lors des fouilles d’un chantier, une magnifique mosaïque de l’époque romaine, conservée dans un état incroyable. Parfois, le hasard fait bien les choses, même si, il est vrai, l’utilisation d’un logiciel tel que le logiciel gestion de chantier SOC peut permettre d’améliorer la gestion globale d’un chantier et d’arriver à de tels résultats.
Ce magnifique bestiaire représente des animaux qui sont encadrés par des décors géométriques. Il nous montre à quel point les habitants de l’époque romaine étaient raffinés. Mais la surprise ne s’arrête pas là. En effet, c’est tout un complexe commercial qui fût découvert lors des travaux.
Ces vestiges, enfouis depuis plus de vingt siècles, sont désormais visibles à la lumière du jour de notre époque. C’est en fait toute une ville, jonchée de ruelles, de maisons et de tombes qui sont donc apparus.

La découverte du site ouvert au grand public

La mosaïque qui a été découverte fait 60m² de surface. D’après Ghislain Vincent, archéologue de l’Inrap, l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives, c’est tout simplement l’une des mosaïques les plus imposantes retrouvées dans la région du Sud de la France. « On est vraiment très rarement confronté à cela dans notre métier d’archéologue, on se retrouve plutôt face à des murs, des sols en terre… Ce genre de trouvailles arrive tous les 10 ou 15 ans », déclare ce même archéologue.

Ce que les fouilles apportent en premier lieu ? Elles attestent, ni plus ni moins, qu’une activité commerciale avait déjà cours au 7eme siècle de notre ère dans cette région. 4000 m² de vestiges qui correspondent aux quatre phases d’occupation du site, du 1er siècle avant notre ère jusqu’au Moyen Age.

Le public est, à ce titre, invité à venir découvrir gratuitement ces fouilles archéologiques à la date du samedi 1er et du dimanche 2 avril de 10 heures à 12h15 et de 14 heures à 17h15. De nombreux visiteurs sont donc attendus pour s’émerveiller devant des vestiges vieux de 2000 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *