Comment faire un état des lieux dans les règles ?

De plus en plus de propriétaires s’occupent eux-mêmes de la gestion de leur logement, notamment quand il s’agit de le faire visiter aux futurs locataires ou de rédiger le contrat de location. Si cela ne pose presque jamais de problème, l’état des lieux d’entrée et de sortie de l’appartement est souvent plus compliqué à gérer. Voici donc quelques règles à respecter.

Prenez votre temps

Les lois encadrant l’état des lieux ne sont pas très strictes. D’ailleurs, l’état des lieux n’est même pas obligatoire et vous pouvez, en tant que propriétaire, refuser d’en faire un. En revanche, si l’absence d’état des lieux d’entrée laisse entendre que l’appartement était en bon état, elle vous empêche également de réclamer des petites réparations de la part du locataire.

Faire l’état des lieux est donc important pour le propriétaire, parce qu’il lui permet de protéger son appartement et ses finances des éventuels travaux qu’impliqueraient les dégâts causés par le locataire. Il est donc fortement conseillé de faire un état des lieux d’entrée et de sortie, mais aussi de prendre le temps de le faire correctement.

Si l’état des lieux est un exercice fastidieux que l’on aimerait tous boucler en quelques minutes, il est très important de prendre le temps de le réaliser avec soin pour ne passer à côté d’aucune détérioration du logement. Cela vaut pour le locataire à l’entrée, mais aussi pour le propriétaire à la sortie.

Optez pour un formulaire de qualité

En théorie, vous pouvez réaliser votre état des lieux sur une simple feuille de papier sur laquelle vous décrivez le plus précisément possible chaque pièce et son état. Cependant, il est utile d’opter pour une méthodologie suffisamment stricte pour être sûr de ne rien oublier.

Pour cela, rien ne vaut l’utilisation d’un modèle type de formulaire comme ceux que vous pouvez télécharger sur Jelouebien ou ailleurs. Vous trouverez des formulaires pour tous les types d’appartements et tous les types de maisons.

Enfin, avec le temps, vous commencerez sans doute à personnaliser votre formulaire pour qu’il s’applique le plus précisément possible à votre logement, au nombre de pièces, aux spécificités de chacune, etc. Attention à ne pas être trop précis non plus pour pouvoir vous adapter à tous les changements de situation (pose d’un parquet, changement du carrelage, etc.).

Prenez soin de votre logement et vos locataires

Les litiges concernant l’état des lieux sont très fréquents entre locataires et propriétaires. Le faire réaliser par un tiers peut parfois aider à régler le problème. Cependant, n’oubliez pas que l’état des lieux de sortie n’est en aucun cas l’occasion pour vous de financer vos travaux grâce à la caution de votre locataire.

Sachez également que les recours légaux à la disposition du locataire en cas de désaccord sont nombreux et, pour la plupart, gratuits. Beaucoup de communes proposent même gratuitement les services d’un avocat. Vous avez donc tout intérêt à être le plus transparent possible et à bien connaître les règles que vous êtes censé respecter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *