Peut-on construire soi-même sa maison sur pilotis ?

Les habitations en bois sont de plus en plus populaires et parmi elles, les constructions sur pilotis en particulier. L’une des raisons de la popularité des maisons en bois, c’est qu’elles peuvent s’acheter en kit et qu’il est possible de les construire soi-même facilement. Cependant, une habitation sur pilotis a certaines exigences que n’ont pas les maisons standards et il faut les prendre en compte.

Connaître la loi française

Avant de se lancer dans le moindre projet de construction, en bois, en kit, sur pilotis ou plus classique, il faut évidemment se renseigner sur ce que la loi française vous autorise ou non à faire. Il faudra donc déposer une demande de permis de construire et attendre de l’obtenir pour se lancer dans les travaux. Dans le cas d’une construction sur pilotis, l’obtention d’un permis impose quelques exigences.

D’abord, il faut se renseigner sur le plan local d’urbanisme (PLU) qui impose certaines normes de construction. Chaque commune est libre d’adapter et de modifier son propre PLU pour qu’il convienne davantage aux habitudes et traditions locales. Assurez-vous donc que votre commune autorise les constructions sur pilotis.

Ensuite, d’un point de vue technique, vous allez devoir fournir une étude détaillée du sol et du sous-sol de votre terrain pour obtenir votre permis de construire. Effectivement, construire une maison sur pilotis exige certaines précautions. S’assurer que les fondations supporteront efficacement la maison en fait partie.

Impossible de construire sans une intervention professionnelle

Rien qu’avec cette étude approfondie du sol et du sous-sol de votre terrain, on aborde l’un des principaux obstacles à l’autoconstruction d’une maison sur pilotis : il n’est pas possible de le faire sans l’intervention de professionnels. D’abord pour obtenir le permis de construire, puis pour démarrer la construction.

Effectivement, l’implantation de pilotis sur un terrain est un procédé délicat qui doit absolument être réalisé dans les règles de l’art pour ne pas mettre en danger la vie des habitants de la future maison. Il est donc peu probable que vous puissiez le faire sans l’aide d’une équipe et d’un matériel de professionnels.

Cependant, il faut également prendre en compte le fait qu’il est quasiment impossible de construire une maison sans l’aide d’un professionnel. Toutes les maisons ont besoin de fondations, quelle que soit la nature de ces fondations. Une maison sur pilotis n’est donc pas moins autoconstructible que la plupart des autres types de maisons, alors qu’elle présente de nombreux autres avantages.

Une maison écologique

Les maisons sur pilotis sont presque systématiquement construites en bois. C’est le résultat, à la fois d’un désir esthétique de la plupart des propriétaires, mais c’est également une nécessité liée à la méthode de construction qui n’autorise pas vraiment à utiliser des matériaux comme le béton. Certaines maisons sur pilotis utilisent le métal, mais elles sont plus rares.

Résultat, le fait d’être majoritairement construites en bois rend les maisons sur pilotis particulièrement écologiques. Le bois est, en effet, un matériau durable et renouvelable par excellence, mais son mode d’implantation dans le cadre d’une maison sur pilotis n’implique pas de couler du béton dans le sol et de modifier la nature du terrain entourant la maison.

Une maison sur pilotis coûte moins cher

Beaucoup de particuliers se laissent également tenter par les maisons sur pilotis parce qu’elles coûtent moins cher à bâtir. En moyenne, le prix de la construction d’une maison classique se situe plutôt entre 1 300 € et 1 500 € par mètre carré. Pour une maison en bois, il descend aux alentours de 1 100 €. Évidemment, pour une maison autoconstruite, les prix sont plus bas.

De son côté, quand elle est construite par des professionnels, la maison sur pilotis coûte entre 800 € et 1 000 € par mètre carré. La différence est donc très importante dès que le nombre de mètres carrés augmente. Construire sa propre maison sur pilotis peut donc s’avérer très intéressant d’un point de vue économique, surtout qu’elle se revendra plus cher que la moyenne en tant que logement atypique.

Une maison que l’on peut construire partout

Mis à part les quelques exigences de la loi française dont nous vous parlions un peu plus tôt, la maison sur pilotis peut se construire presque partout. Effectivement, l’immense intérêt des pilotis, c’est qu’ils peuvent être implantés dans n’importe quel type de sol, peu importe le dénivelé du terrain.

Cela vous évite donc les coûts d’aménagement du terrain, préserve la nature locale que vous n’avez pas à détruire et vous permet de vous intégrer harmonieusement dans un paysage que vous aimez. Vous pouvez même construire votre maison sur pilotis les pieds dans l’eau, au-dessus d’un lac ou d’une rivière, si vous le souhaitez.

Les inconvénients d’une maison sur pilotis

Malgré tous les avantages que nous venons d’énumérer, la maison sur pilotis a également quelques inconvénients. L’un des plus importants, c’est que le plancher n’est pas isolé par le sol comme sur une maison classique. On en sous-estime souvent l’importance, mais la chaleur du sol nous fait réaliser d’importantes économies de chauffage.

Ensuite, il faut également penser à la difficulté que peut représenter l’accès à une maison sur pilotis. Certains sont posés à flanc de montagne et il est donc possible d’y accéder comme dans une maison disposant d’un rez-de-chaussée, mais d’autres exigent que l’on monte des escaliers pour les atteindre. Ce ne sont donc pas des maisons adaptées aux personnes à mobilité réduite et il n’est pas certain que vous souhaitiez y passer votre retraite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *