Etats-Unis : Première course-poursuite entre la police et une voiture autonome

Voilà un fait divers surprenant, mais qui devait bien finir par arriver un jour ou l’autre. La récente démocratisation des voitures autonomes, devenues en quelques années l’enjeu majeur de l’industrie automobile et le centre de la prochaine course à l’innovation, a rendu ce genre d’événement inévitable. La première course-poursuite pour arrêter une voiture autonome a donc eu lieu vendredi dernier en Californie.

Une situation délicate pour la police

La voiture autonome en question était une Tesla qui roulait à plus de 110 kilomètres par heure hors de l’autoroute. Au volant, il y avait bien un conducteur, mais ivre et assoupi. Il n’était donc pas en mesure de contrôler la vitesse de la voiture et n’a pas ralenti quand celle-ci a quitté l’autoroute pour suivre le parcours déterminé par le GPS.

La police a donc dû arrêter la voiture en la dépassant, en se plaçant devant elle et en ralentissant pour la forcer à ralentir. Effectivement, les voitures autonomes adaptent automatiquement leur vitesse en fonction de celle du véhicule devant elle. Le conducteur risque évidemment une très grosse amende et perdra sans doute son permis puisqu’un véhicule autonome n’autorise pas à conduire en état d’ivresse. L’autopilote n’est qu’une assistance, pas un substitut.

Des modèles qui se démocratisent

Les médias parlent beaucoup des autopilotes de Tesla, mais il en existe dans de nombreuses voitures d’autres marques. Ils permettent à la voiture de rester dans sa voie et de ralentir automatiquement. Ils sont de plus en plus présents dans les voitures, même dans certains modèles que l’on trouve sur des sites spécialisés.

Les sites de ce genre rendent très accessibles aux particuliers, même les moins fortunées, des voitures récentes et neuves avec d’excellentes options. Le rapport qualité-prix y est très bon et permet alors d’avoir accès à des options d’habitude trop coûteuses. Les voitures autonomes sont encore très rares sur ces plateformes, mais elles ne tarderont pas à y débarquer bientôt massivement compte tenu de la présence de toutes les dernières technologies de pointe, comme le park-assist.

Une démocratisation qui inquiète la police

Constater que les voitures autonomes vont se multiplier sur les routes dans le monde entier commence à inquiéter la police et les organismes chargés de la sécurité routière en général. Pourquoi ? Pas seulement à cause des doutes que certains pourraient avoir au sujet du bon fonctionnement de ces pilotages automatiques, mais bien à cause des comportements qu’ils semblent encourager.

Effectivement, le cas de cet homme ivre qui a jugé opportun de rentrer chez lui grâce à l’autopilote, sans doute convaincu que, ne conduisant pas lui-même, il ne risquait pas d’être inquiété, pourrait se multiplier. Il est donc essentiel que les conducteurs se rappellent que leur responsabilité sera toujours engagée en cas de problème et jamais celle de l’autopilote. Il faut donc rester vigilant, même quand la voiture autonome conduit toute seule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *