En savoir plus sur les bracelets bouddhistes et leur signification

Connu sous de multiples noms, le bracelet bouddhiste s’est répandu auprès de tous comme un accessoire de mode ultra tendance. Par son aspect à la fois simple et élaboré, il charme l’œil avec discrétion, pourtant ce n’est pas là sa seule vertu – du moins si l’on se réfère à ses diverses significations spirituelles ou à la lithothérapie.

Histoire du bracelet bouddhiste

Si l’on remonte le temps, on se rend compte que le bracelet bouddhiste existe depuis environ trois millénaires. Cela en fait l’un des plus anciens accessoires de mode, et, paradoxalement, l’un des plus pérennes. Son apparition se rapporte à l’émergence de différents mouvements philosophiques et religieux, notamment le bouddhisme et l’hindouisme. Ne l’oublions pas : au départ, cet objet a une signification spirituelle, et servait dans le cadre des séances de méditation et de prières.

Géographiquement, il est admis que le bracelet bouddhiste provient de l’Inde et ses différents royaumes, même si son origine exacte est inconnu. Si on se réfère à la tradition, il doit se composer de 108 perles, cependant cette règle est aujourd’hui laissée de côté par les fabricants.

À l’heure actuelle, le bracelet tend en effet à raccourcir. La norme actuelle varie d’une à deux dizaines de perles, toujours avec des matières naturelles. Selon les modèles, les fabricants se servent du bois de santal ou des pierres de couleurs hétérogènes. Le bijou est conçu autour d’une amulette (supposée protéger des mauvais esprits et de la malchance) et d’un fermoir conique. Durant les fifties, les gens l’utilisaient comme ornement lors des périodes de fêtes.

Signification du bracelet bouddhiste

Si l’on s’attache à la version traditionnelle du bracelet Mala (avec les 108 perles), le bijou représente plusieurs éléments. Il peut s’agir, au choix, des noms de Bouddha, des positions du yoga, des positions du Tai Chi ou des lignes d’énergie affiliées au chakra du cœur. Coïncidence ou non, tous ces éléments se décomposent en 108 parties.

Le choix des matériaux change également la signification du bracelet bouddhiste. Cela va de la force à l’harmonie, de la stabilité à la guérison, entre autres concepts liés aux états d’esprit. On se procure donc le bijou selon les besoins que l’on a à certains moments de sa vie.

Lorsque l’on étudie le bracelet Mala sous l’angle de la lithothérapie, il possède de nombreuses vertus. Quand il s’élabore, par exemple, à partir de lapis-lazuli (une roche métamorphique de ton bleu azur, bien connue des Égyptiens), le bijou nourrit la clairvoyance et la créativité. En principe, le bijou offre une protection spirituelle à son porteur, lutte contre les énergies négatives qui assaillent au quotidien, et soutient la confiance en soi. Mentionnons enfin les bracelets bouddhistes en aventurine, censés réguler le rythme cardiaque et encourager la paix intérieure.

Utiliser le bracelet bouddhiste comme porte-bonheur ?

La tradition bouddhiste considère le bracelet Mala comme un porte-bonheur, dont l’importance se retrouve dans son nom même. Mala, mot sanskrit, signifie en effet « guirlande de méditation ». Parce qu’elle aide à maintenir l’état spirituel de son porteur, on attribue à cette parure la capacité d’altérer l’environnement immédiat en éloignant les ondes négatives et de renforcer la chance.

L’image de Bouddha sur le bracelet bouddhiste

Qui dit bracelet bouddhiste dit Bouddha : chaque perle du bijou est finement gravée d’une représentation de ce dernier. Chacune a une signification qui lui est propre, supposée contribuer au pouvoir et aux vertus du bracelet.

Ainsi, un Bouddha méditant est un symbole de paix et de sagesse, tandis qu’un Bouddha couché incarne la sérénité. Le Bouddha rieur, quant à lui, représente richesse et prospérité. La victoire du Bien sur le Mal se retrouve dans la position de la prise de la terre à témoin, alors que le Mudrâ de l’absence de crainte et de la protection symbolise la fin des conflits ou de la colère. Beaucoup de significations possibles donc, qui empruntent toutes à l’iconographie et à l’art bouddhiste.

Comment bénir et recharger un bracelet bouddhiste ?

Comme pour beaucoup de bijoux issus d’un mouvement spirituel ou usant des propriétés des pierres, il faut purifier et recharger le bracelet d’une manière spécifique. En ce qui concerne la purification, le mieux est de l’exposer aux rayons du soleil une journée durant. En agissant de la sorte, la lumière solaire pénètre chaque pierre qui compose la parure et en extirpe les énergies mauvaises qui pourraient s’y être accumulées. Notez cependant que ce processus est à éviter avec les pierres liées aux énergies lunaires, qui doivent, elles, être exposées aux rayons lunaires.

Si vous vivez près d’un cours d’eau, vous pouvez y placer votre bracelet pour une période d’un à cinq jours. L’effet purificateur de l’eau est similaire aux rayons solaires, bien que le procédé prenne davantage de temps.

Enfin, pour ce qui est du rechargement en positivité du bracelet, il existe plusieurs techniques. La méthode de la rivière peut, en même temps que la purification, servir à la revitalisation du bijou, néanmoins la plus recommandée par les spécialistes de la lithothérapie est d’exposer la parure à de la fumée d’encens.

Bracelets pour femmes ou pour hommes

L’idée de se parer d’un bracelet bouddhiste vous plaît ? Sachez qu’il faut sélectionner le bijou avec soin. Il existe des versions pour hommes et d’autres pour femmes, avec des propriétés différentes en fonction des pierres qui ornent le bracelet. La palette de choix est large : à vous de déterminer selon vos besoins quel bijou reflétera le mieux votre état d’esprit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *