Confinement : la consommation de cannabis est en hausse

Depuis le début du confinement certains usagers ont été dans l’obligation de stopper leur consommation de cannabis en raison d’une rupture totale d’approvisionnement. A contrario, pour ceux qui ont réussi à se fournir en cannabis la consommation a beaucoup augmenté. Cette hausse vient d’être relevée par une étude nationale intitulée « Cannavid ». Ce projet est destiné à observer le comportement des consommateurs de cannabis pendant la crise du Covid-19.

Une toute nouvelle étude

L’association marseillaise de réduction des risques Bus 31/32 et l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) viennent de délivrer les résultats de leur nouvelle étude. En effet, ces données montrent que les consommateurs de cannabis ont augmenté leur consommation pendant le confinement. Selon l’étude réalisée, plus d’un million de français prennent du cannabis de façon quotidienne. Autrement dit, la France est un des premiers consommateurs de cannabis d’Europe.

Les informations relevées via l’étude mettent en lumière que les consommateurs sont majoritairement des hommes de moins de 40 ans. Certains utilisent le cannabis pour un usage plutôt « récréatif » mais beaucoup d’autres admettent consommer la substance à des fins thérapeutiques. En effet, le cannabis leur permet de mieux dormir, de diminuer le stress et aussi de soulager différentes douleurs ainsi que de mettre fin à la dépression.

Des « joints » pour surmonter le confinement

Beaucoup de français ne peuvent se passer de ce produit encore interdit. Pendant le confinement, le cannabis a permis à certains de réduire leurs crises d’angoisse.

Les personnes ayant répondu aux questionnaires de l’étude ont avoué qu’elles n’auraient pas pu tenir sans leur joint du soir. De plus, les consommateurs réguliers de cannabis ont déclaré avoir constitué des stocks le 17 mars avant d’être complètement confinés.

Un approvisionnement en continu

En conclusion, les résultats de cette étude prouvent bien que l’approvisionnement en cannabis n’a pas du tout disparu pendant le confinement. Et cela montre aussi que cette substance est considérée pour beaucoup comme indispensable à leur quotidien.

De plus, les données relevées démontrent que les français ont pour habitude d’acheter leur cannabis sur des points de vente «privés» et illégaux plutôt qu’en ligne.

Autrement dit, tout est effectué en dehors d’un cadre légal. Cette situation prouve qu’il est grand temps que le gouvernement revoit sa copie sur la question de la vente et de la circulation du cannabis en France pour que tout puisse être encadré et que les consommateurs soient enfin protégés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *