Poussettes : des problèmes de sécurité ont été trouvés sur plusieurs modèles

L’UFC-Que Choisir vient de tester différentes poussettes en cherchant à évaluer le paramètre le plus important : la sécurité. Et apparemment, plusieurs problèmes ont été relevés. Explications.

Un classement inquiétant

L’UFC-Que Choisir a révélé son classement des meilleures poussettes. Et dans cet article , nous allons voir en détails les différents problèmes de sécurité que l’organisme a détecté sur ces landaus.

En effet, sur les 15 modèles provenant de différentes marques (Cybex, Chicco, Joie, etc), l’association a analysé tous les critères essentiels d’une bonne poussette : sécurité, ergonomie, facilité du pliage, installation du bébé, fonctionnement des roues, fonctionnement des freins, etc.

En outre, la sécurité de l’enfant est certainement le critère le plus important pour les parents lors de l’achat de leur poussette. Par ailleurs, le magazine UFC-Que Choisir montre que pratiquement la moitié des modèles testés n’obtiennent pas une note maximale pour ce critère. Mais pas de panique, la majorité des poussettes présentent des risques très faibles mais un modèle est tout de même assez déconseillé par l’association des consommateurs.

Un sérieux problème de sécurité

Dans son classement, l’UFC-Que Choisir déconseille l’achat de la poussette MacLaren Techno XT. Tout simplement car elle présente deux défauts de sécurité majeurs. Et ils sont assez graves selon le magazine. En effet, face à une pente, et même avec les freins engagés, la poussette tourne autour de l’axe des roues avant. Entre autre, les freins n’agissent pas sur les roues avant.

Pour le second souci, le magazine a réalisé un test de résistance sur la poignée. Et il a été prouvé qu’avec 25 kilos dans le landau (qui est pourtant le poids maximal supporté par le modèle), la poignée a totalement cédé.

Il est évident qu’il s’agit d’un véritable risque pour l’enfant car ce problème peut arriver à tout moment et n’importe où. La poussette est alors inutilisable et le bébé peut être gravement blessé. C’est pourquoi, la note de sécurité de cette poussette est très basse dans le classement du magazine de l’UFC-Que Choisir.

Des problèmes plus mineurs

En ce qui concerne, les autres modèles, des petits défauts ont aussi été détectés mais le risque qu’ils causent un danger pendant l’utilisation reste très faible.

Par exemple, pour la poussette Balios S de Cybex, il est possible qu’elle bascule en arrière dans une montée lorsque le dossier est totalement baissé. Mais il est évident que personne ne laissera son enfant la tête en bas dans une montée sans tenir la poussette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *