Top 7 des maux insoupçonnés soulagés par le CBD

Depuis plus de 40 ans, les études scientifiques nous révèlent les secrets du CBD. Il intervient efficacement dans le traitement de certaines maladies. De ce fait, il est de plus en plus recommandé. Voici pour vous sept maux invraisemblables que le CBD peut aider à soulager.

VIH/SIDA

Le VIH/SIDA est favorisé par l’incapacité du système immunitaire à fonctionner convenablement. Ce virus affaiblit le système immunitaire et l’empêche d’être efficace dans la lutte contre la charge virale.

Une étude en 2003 a apporté la preuve qu’une prise régulière de CBD booste le taux de lymphocytes T qui servent à éliminer les agents pathogènes. Plus récemment en 2015, il a été apporté la preuve que les patients traités au CBD ont une charge virale amoindrie et connaissent une hausse du taux de cellules immunitaires.

Le cancer

Le système immunitaire est organisé de façon à provoquer l’autodestruction des vieilles cellules et de celles endommagées. Lorsque cette fonction est détruite, les cellules endommagées se propagent et donnent naissance à un cancer. Grâce à des expériences menées sur des animaux et d’autres études en laboratoire, il a été prouvé que le CBD rétablit la fonction d’autodestruction des cellules. La conséquence en est la régression de la tumeur. La prise de CBD serait donc plus efficace en comparaison à la chimiothérapie et son lot de nausées et de vomissement chez le patient.

Le diabète

Il est admis que la consommation du cannabis dont est extrait le CBD provoque un besoin de consommer des sucreries. Cependant, les consommateurs présentent un faible taux de diabète.

Cela s’explique par l’effet régulateur du CBD. En effet, cette substance améliore l’action de l’hormone adiponectine. C’est l’hormone régulatrice des processus métaboliques, au nombre desquels nous avons le glucose.

L’obésité

Dans la lutte contre l’obésité et la prise de poids, le CBD donne des résultats prometteurs. De fait, il diminue l’appétit. De ce fait, il inhibe l’envie de manger entre les repas, de grignoter et de manger au-delà du raisonnable.

De plus, le CBD permet de mieux se concentrer sur une activité physique. Notons qu’il permet à l’organisme de lutter contre le stress et l’anxiété liés au régime.

L’addiction aux opiacées

L’année 2001 a marqué un tournant dans l’usage du cannabis médical pour lutter contre les maladies. Après sa dépénalisation par le Portugal, d’autres nations ont expérimenté son efficacité contre l’addiction aux médicaments sur prescription qui sont à base d’opiacées.

Les USA ont enregistré plus 25 % de réduction des morts par overdose d’opiacées.

La Suisse aussi subventionne l’usage du CBD pour le traitement des patients dépendant de l’héroïne. Il est aussi très efficace pour le sevrage tabagique. De plus, le CBD est plus efficace contre les douleurs, comparé aux médicaments à bases d’opiacées.

La dépression

Il est difficile de se prononcer d’affirmer que le CBD est ici plus efficace que les antidépresseurs. Cependant, il a été noté que grâce à ses propriétés anxiolytiques, le CBD permet de réguler l’humeur et d’inhiber les crises d’angoisse et autres symptômes de dépression. Il est parfois employé comme substitut aux antipsychotiques pour traiter la schizophrénie.

Les maladies neuro-dégénératives

Le CBD est capable de protéger les cellules du cerveau contre les bêta-amyloïdes. De ce fait, il est un candidat idéal pour la lutte contre les maladies de Parkinson et d’Alzheimer.

Grâce son action antioxydante supérieure aux vitamines C et E, il réduit les tremblements chez les patients atteints de la maladie de Parkinson. Chez les malades d’Alzheimer, il inverse les déficits cognitifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *