Comment fabriquer soi-même son e-liquide pour cigarette électronique ?

0
140

Vous aimez les produits adaptés à 100 % à vos goûts et à vos besoins ? Le DIY est fait pour vous. Vous choisissez absolument tout de A à Z lors du processus de création. Non, nous n’allons pas vous parler de déco ou d’éléments zéro-déchet indispensables pour votre salle de bain, nous allons vous parler d’e-liquide pour cigarette électronique. En lisant cet article, vous allez apprendre à fabriquer vous-même votre liquide pour que vous soyez totalement satisfait la prochaine fois que vous allez faire votre pause vapotage.

Les différentes étapes pour fabriquer le liquide de sa cigarette électronique soi-même

Créer un e-liquide soi-même. Aux premiers abords, cela peut faire peur, notamment à cause du « e » se trouvant devant le terme « liquide » mais en réalité il s’agit seulement d’un mélange de plusieurs substances. Pour réaliser la recette idéale, il vous faut 4 ingrédients :

  • Une base sans nicotine
  • Des boosters de nicotine
  • Des arômes concentrés
  • Des additifs

Dans une base de e-liquide, vous devez y retrouver du propylène glycol (PG) et de la glycérine végétale (VG). Le PG est un liquide incolore presque inodore. Il a pour fonction de produire de la vapeur, de faire ressortir les arômes et d’accentuer le hit. La VG permet d’obtenir une vapeur dense, de diminuer la sensation de hit et d’adoucir les arômes pour leur donner un côté plus rond en bouche. Toutefois, il est important de bien doser la glycérine végétale car si vous surdosez, votre cigarette va vite se retrouver encrassée et être inutilisable.

En mettant un taux élevé de propylène glycol, vous ressentirez plus les arômes et la hit sera puissant. Mais votre liquide va produire peu de vapeur, ce qui sera plutôt désagréable lorsque vous allez vapoter. À contrario, si vous décidez de mettre plus de VG que de PG, votre base sera moins puissante en nicotine et en arôme, mais vous aurez plus de vapeur. Vous l’avez compris, il est important de bien doser ces deux composants et de connaître son matériel afin de ne pas utiliser trop de VG et d’encrasser sa cigarette.

Une fois votre base réalisée, vous allez pouvoir ajouter votre booster de nicotine. Utilisez une calculette en ligne afin de savoir combien de booster vous devez ajouter. Ajoutez ensuite 10 à 20 % d’arôme dans le volume total de votre mélange déjà réalisé contenant la base et le booster. Laissez reposer votre préparation pendant 24/48 h pour que les arômes puissent prendre toute la place qu’ils méritent. Et enfin, dégustez !

Quel matériel est nécessaire pour la préparation ?

Comme en cuisine, vous allez avoir besoin d’ustensiles pour mener à bien votre création. En réalité, une fois muni de tous le matériel nécessaire, vous allez vous croire en  cours de chimie et non en cours de cuisine. Avec de nombreux flacons gradués, un bécher, un entonnoir et une seringue accompagnée d’une aiguille, vous allez être le parfait petit créateur d’e-liquide. Ces ustensiles peuvent faire peur, mais il n’y a pas de panique à avoir, si vous les manipulez avec précaution et que vous suivez bien les dosages que vous avez choisis, tout se passera à merveille. Vous pouvez trouver des kits regroupant les différents accessoires indispensables à la préparation en magasin ou sur internet.

Pourquoi faut-il fabriquer soi-même son e-liquide ?

Économiquement parlant, fabriquer son liquide soi-même permet d’économiser beaucoup d’argent. La différence est plutôt impressionnante entre le prix que vous coûte un flacon de 10 ml réalisé par vous-même et un flacon de 10 ml acheté chez un spécialiste. Un flacon DIY peut être 6 fois moins cher, qu’un flacon acheté tout prêt. Il est difficile de donner des chiffres exacts car cela va dépendre de la dose de nicotine que vous souhaitez ajouter dans votre mélange. Un liquide fait par vous-même va vous faire dépenser entre 80 centimes et 1,50 € pour 10 ml. Si vous achetez ce même flaquant chez un marchant, il vous reviendra à 5,90 €.

Le fabriquer soi-même implique plus de liberté. Chacun ses goûts, chacun ses mélanges. De nombreuses saveurs sont disponibles pour rendre la cigarette électronique ludique et agréable. Certains mélanges peuvent vous plaire, d’autres vous déplaire. Le plaisir, quand on les fait soi-même, c’est de tester de nombreux mélanges et de trouver celui qui nous correspond le mieux, celui auquel aucun vendeur de produit n’aurait pensé, VOTRE mélange. Malgré l’envie de découvrir de nouvelles saveurs en vapotant, ne vous mettez pas à vapoter sans aucune raisons. Le vapotage peut être une alternative pour les fumeurs de longue date, mais n’en est pas une pour les non-fumeurs.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici