L’histoire de l’invention du circuit intégré

0
540
Circuit intégré

Les progrès technologiques ont toujours été fascinants. L’invention du tout premier circuit intégré (CI) est d’ailleurs un point phare dans l’histoire de notre ère informatique et électronique. En 1958, un homme brillant qui se prénommait, Jack Kilby, créait le tout premier circuit intégré ou puce de silicium pour les appareils électroniques, dont les ordinateurs.

Qu’est-ce qu’un circuit intégré ?

Par définition, le circuit intégré ou la puce de silicium est un composant électronique qui reproduit une ou plusieurs fonctions électroniques. Réalisée à partir de deux transistors bipolaires, cette pièce indispensable au fonctionnement des ordinateurs a permis de fusionner tous les composants d’un circuit dans un seul substrat semi-conducteur. Le génie derrière cette invention est l’ingénieur américain : Jack Kilby.

Le premier circuit intégré est ainsi venu améliorer le premier ordinateur numérique désigné sous l’appellation « modèle K ». Plus tard, dans les années 1970, les technologies des tubes à vide ont été progressivement remplacées par les transistors. Plus fiable et durable, il s’agit d’une technologie, qui révolutionne l’industrie technologique.

Comment le premier circuit a-t-il été inventé ?

Embauché par Texas Instruments au cours des années 1958, l’ingénieur américain Jack Kilby est un spécialiste dans la réalisation des circuits imprimés. Il réussit à intégrer un transistor, trois résistances, ainsi qu’une capacité sur le même substrat. Lors de ses multiples tentatives, il parvient à assembler un appareil non poli grâce à un morceau de matériau semi-conducteur composé de germanium. Au cours de ses expériences, le circuit a manifesté une onde sinusoïdale continue : l’idée de Kilby fonctionnait. Très complexe, le premier circuit imprimé sera produit dans des laboratoires « Radio Corporation of America » (R.C.A.) et « Fairchild » au cours des années 1963.

À partir des années 1968, les puces de silicium seront produites en masse. La technologie CMOS est encore aujourd’hui utilisée pour la fabrication de circuits intégrés. À titre informatif, le directeur de recherche de Faichild, Gordon E. Moore, a édicté une loi sur le nombre de composants électroniques dans un circuit imprimé. Dans les années 1965, le circuit intégré le plus complexe comptait environ 64 composants. Rectifiée dix ans plus tard, « la loi de Moore » a fixé à deux ans le rythme de doublement du nombre de composants.

Pourquoi cette invention a-t-elle révolutionné l’industrie technologique ?

Si l’apparence d’une puce de silicium paraît simpliste, son impact dans l’industrie technologique est grandiose. Cette pièce électronique a révolutionné l’histoire. C’est grâce à ce composant qu’un grand nombre de produits électroniques ont pu être élaborés. Elle a été un véritable tremplin dans notre ère informatique et électronique.

Elle contribue notamment au fonctionnement de nos téléphones portables. Le circuit intégré est donc un composant qui a permis l’essor des technologies dans le monde de la communication. Sans ce composant, la NASA ne pourrait pas explorer l’espace, les médecins ne disposeraient pas d’appareils de diagnostic médical ou les sourds ne pourraient pas entendre.

Source : http://gria.org/history-invention-silicon-chip-computer/

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici