Pratiquer son anglais en famille, les complications de l’été

0
716
parents et enfant aéroport

Les compagnies aériennes reprennent la voie des airs, mais il n’est pas si facile que cela de se prendre des vacances cet été. De nombreuses conditions sont à respecter et tous les voyageurs ne sont pas logés à la même enseigne. Pour une escapade anglophone en famille en saison estivale, les possibilités deviennent vite réduites.

L’envie de pratiquer son anglais en famille

Le tourisme, ou l’envie d’améliorer son niveau de langue, ne comptent pas comme des motifs raisonnés. C’est pourtant souvent une des motivations derrière un voyage dans un pays anglophone. En effet, cette escapade permet généralement aux enfants de mettre en pratique leur apprentissage de l’anglais. Ces projets se sont vus mis en suspens à cause de la situation sanitaire. De nombreux parents peuvent alors s’inquiéter d’un manque d’expérience de leur enfant.

Pour palier cela, plusieurs solutions permettent d’encourager l’apprentissage de ses enfants. Des professionnels diplômés en éducation proposent par exemple des formations adaptées aux compétences et à l’âge de l’élève. Dès 4 ans, un apprentissage sur mesure et didactique peut être proposé. Sur certains sites, des enseignants anglophones proposent, entre autres, des cours d’anglais pour les enfants à suivre à distance.

Ces cours se complètent par une pratique en famille, par exemple sur les temps de jeux ou de repas. Encourager l’enfant dès le plus jeune âge à consommer des médias en langue anglaise aidera aussi. Les mois d’été à venir peuvent ainsi être l’occasion de se préparer pour de futurs voyages, une fois les restrictions assouplies.

Au Canada, les familles lésées pour voyager

Se rendre dans un pays anglophone sans risque, cet été, sera en effet des plus compliqués. Au Canada, par exemple, le plan global de réouverture canadienne vient de tomber. Certains premiers pas positifs sont notés, tels que l’allègement des restrictions autour des canadiens et résidents permanents doublement vaccinés, ce dès le 5 juillet. Cela est loin de suffire, aux yeux des opposants à ce plan de relance, pour donner le coup de boost au pays. En tant que touriste étranger, l’accès au pays demeure interdit, sauf motif impérieux.

Si certains Canadiens vont ainsi pouvoir voyager en Europe cet été, les nouvelles annonces se font toutefois au détriment des familles. En effet, pour pouvoir entrer à nouveau dans le pays, il faut que l’ensemble des voyageurs soient vaccinés. Autrement, il faudra se soumettre à une quarantaine de quatorze jours. Cela concerne notamment les enfants, peu importe le statut de vaccination des parents et le résultat des tests.

Le soucis étant : les enfants au Canada ne peuvent pas se faire vacciner avant 12 ans. Le retour au pays obligera alors les enfants à 14 jours de vaccin, une condition difficilement tenable pour les parents. A défaut de pouvoir se rendre au Canada, certains auraient pu espérer des échanges en anglais entre enfants en France. Cette directive complique cette opportunité.

Les escapades au Royaume-Uni impossibles

Les envies de voyage en pays anglophones se trouvent une fois encore contrariées par les restrictions. Pour traverser la Manche et pratiquer l’anglais appris en famille, il faut prendre en compte certaines complications. Entrer au Royaume-Uni demandera un test PCR négatif de moins de 72h. Si le voyageur vient de France et qu’il n’est pas vacciné, il faudra également remplir une déclaration officielle justifiant le motif impérieux de son voyage.

Le gouvernement français craint en effet le variant indien au Royaume-Uni, placé en liste orange. En conséquence, seuls les voyageurs vaccinés peuvent librement traverser la Manche. Même dans ce cas, le retour en France doit se faire avec un test PCR négatif de moins de 72h et une quarantaine obligatoire de sept jours.

Les enfants n’étant pas encore vaccinables en France, les occasions de visiter le Tate Museum en famille se voient limitées. Il faudra probablement attendre l’été prochain pour cela. C’est, finalement, l’occasion de persévérer dans son apprentissage pour un futur voyage en toute fluidité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici