Vêtements de travail, EPI : quels critères pour les paysagistes ?

0
158

Le port des vêtements de travail est une obligation dans plusieurs domaines d’activité, y compris celui du paysagisme. En effet, d’après le Code du travail, les personnes exposées aux nuisances physiques, comme c’est le cas dans le secteur des espaces verts, doivent absolument disposer d’équipements de sécurité afin d’exercer leurs missions. Au vu de cela, le bien-être ainsi que la sécurité des intervenants doivent être au cœur de la politique des entreprises d’espaces verts. Voici tout ce qu’il faut savoir sur les EPI pour les paysagistes.

Paysagiste : la protection de la tête avec un casque

Il arrive que le paysagiste soit amené à tailler ou à abattre un arbre. Dans ce cas, le port d’un casque est vivement recommandé. Celui-ci lui servira de protection en cas de chutes ou de chocs. Les modèles à visière sont d’ailleurs les plus plébiscités pour un niveau de protection supérieur. Notez tout de même que les casques ont une date limite d’utilisation généralement estimée entre 3 et 5 ans. Vous devrez ainsi les remplacer lorsque celle-ci est atteinte. En termes de choix, vous pouvez opter pour un casque de protection de norme NF EN 397/A1 ou un casque forestier doté de grille NF EN 1731.

Les vêtements de travail du paysagiste

Lors de la réalisation de travaux dans des espaces verts extérieurs, la tenue de travail devra être choisie en fonction des conditions météorologiques. Nous vous conseillons de choisir des matières couvrantes et qui assurent une excellente thermorégulation (NF EN 340). Cela vous permettra de vous protéger des frottements et des coupures.

Pour vous protéger de la pluie, vous pouvez vous tourner vers des vêtements de travail NF EN 343 adaptés aux intempéries. Les EPI NF EN 342 sont également très pratiques afin de faire face au froid. On distingue aussi la norme ISO 20471 pour la haute visibilité. Celle-ci est utile lorsque vous travaillez sur des zones à risques ou en horaires décalés : par ailleurs, bénéficiez de promotions sur des bleus de travail sur les sites de vente spécialisés afin de réaliser des économies sur ces équipements.

équipement paysagiste tronçonneuse arbre

D’autre part, notez que vous avez la possibilité d’adapter votre tenue en conséquence si vous êtes amené à vous servir d’un désherbeur thermique. Dans ce cas, vous aurez besoin d’un pantalon certifié et ayant fait l’objet d’un traitement contre le feu. De même, pour des travaux d’élagage ou de tronçonnage, privilégiez les vêtements anti-coupures, c’est-à-dire des manchettes et des jambières de norme NF EN 381.

En ce qui concerne le pantalon de travail du paysagiste, il doit comporter des genouillères afin de garantir le confort et la protection des genoux. Enfin, les matières légères et souples sont les plus conseillées pour une gestuelle précise et une grande liberté de mouvement.

La protection auditive du paysagiste

En fonction des étapes de création des espaces paysagers, votre audition en tant que paysagiste professionnel est exposée, avec des environnements plus ou moins bruyants. Pour protéger votre capacité auditive et éviter d’endommager les différentes parties de votre oreille, notamment la cochlée et le tympan, vous devez vous munir de protections auditives.

Nous pouvons citer les bouchons d’oreilles standards NF EN 352-2 qui existent en versions jetables et en modèles réutilisables. Il y a également les bouchons d’oreilles sur mesure et le casque anti-bruit. Ce dernier peut être doté ou dépourvu de réduction instantanée du bruit (normes NF EN 352-4 et 352-5).

Cependant, il faudra faire attention à ce qui est couvert par la protection auditive que vous avez choisie. Et pour cause, tous les modèles de casque anti-bruit n’offrent pas le même niveau de protection. Prenez aussi le soin de lire la notice afin de savoir si la manipulation avec un gant est envisageable ou non.

La protection respiratoire dans les métiers du paysage

Les experts paysagistes ne sont également pas à l’abri des projections chimiques, notamment avec l’utilisation de certains produits herbicides et le traitement de surfaces antiparasites. Face à cela, il est essentiel de se protéger pour ne pas inhaler les vapeurs irritantes et toxiques.

Dans le cadre de la coupe d’arbres ou d’arbustes, la sciure de bois ainsi que la poussière peuvent considérablement gêner votre respiration. C’est pourquoi il est obligatoire de porter une protection pour les voies respiratoires afin de pouvoir travailler sans danger. En fonction des matières et des produits auxquels vous êtes exposé, vous pouvez vous couvrir le nez et la bouche.

Parmi les équipements recommandés, il y a le demi-masque P3. Celui-ci est disponible en version jetable EN 149 : 2001 + A1 : 2009, et en version réutilisable avec des cartouches EN 140 ou EN 405. Vous pouvez également vous protéger avec un masque doté d’un filtre à gaz lors de vos interventions impliquant l’utilisation de produits phytosanitaires.

taille haie paysagiste

Les gants pour la protection des mains

Il arrive que vous soyez amené à enchaîner toute une série d’activités :

  • l’installation de rondins en bois,
  • la mise en place de murets en pierre,
  • le désherbage d’un espace,
  • le déracinement d’arbres et de plantes,
  • la plantation de fleurs, de plantes, d’arbres,
  • etc.

Pour protéger vos mains, il est impératif d’avoir des gants de protection adaptés à votre taille. Cela vous exposera moins à certains risques. Selon les produits et les matériaux manipulés, vous pouvez opter pour des gants NF EN 374-1 (contre les risques chimiques) ou des gants spécialement conçus pour se protéger des risques mécaniques (NF EN 388).

Les chaussures de sécurité pour protéger les pieds dans les zones sensibles

Les chaussures de sécurité du paysagiste doivent se conformer à la norme EN ISO 20345. Elles doivent ainsi disposer d’embouts de protection et garantir une excellente adhérence au sol pour réduire les risques de glissade sur les sols humides ou meubles. Pour les travaux de création d’espaces paysagers qui requièrent des assemblages ou des montages de matériaux, il est conseillé de porter des chaussures de sécurité anti perforation (spécification P).

En fonction des conditions météorologiques et des tâches à effectuer, vous avez le choix entre les bottes et les chaussures montantes. Pour les professionnels qui doivent travailler dans des positions parfois inconfortables, il faudra privilégier des modèles relativement souples.

Enfin, il ne faut également pas oublier la protection contre les chutes lors des travaux d’élagage. On distingue à cet effet le harnais complet NF EN 361, lié à une longe avec absorbeur de choc NF EN 355. N’hésitez pas à vous rendre dans les boutiques spécialisées afin de trouver les équipements qu’il vous faut.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici