Pistolet d’alarme : une arme pour dissuader et se défendre

0
51
cours défense arme à feu

Souvent utilisés pour dissuader ou se défendre dans les cas d’extrême nécessité, les
pistolets d’alarme ont envahi les armureries au cours de ces dernières années.
L’avènement de ce nouvel accessoire dans la famille des armes non létales suscite
beaucoup d’intérêts notamment sur les plans légal et financier.

Que dit la législation à propos de cette arme ? Qu’estil important de savoir à propos des
pistolets d’alarme avant de s’en procurer ? Voilà autant de questions auxquelles nous
répondons dans cet article.

Les pistolets d’alarme sont des armes non létales conçues pour se défendre

Les pistolets d’alarme sont des répliques nonlétales de certaines armes à feu. Ce type de pistolet tire des balles non létales, mais plutôt dissuasives comme :

  • des balles à blanc
  • des balles à blanc flash
  • des balles de gaz CS
  • des balles de gaz poivre

Certains modèles de ces armes de défense peuvent aussi tirer des balles en caoutchouc,
mais pour y arriver, il faut l’utilisation d’un adaptateur.

Les munitions à blanc de cette arme sont remplies de poudre comme c’est le cas des armes
conventionnelles. Lorsque le tir est déclenché et que la poudre entre en contact avec
l’amorce logée dans la balle, l’explosion de la munition ainsi que sa projection produisent le
même bruit que celui des armes à feu. Cela donne lieu à l’expulsion d’un gaz. Il convient de noter ici que le gaz produit par l’explosion de la munition est en tous points différent du gaz CS ou du gaz poivre des munitions à gaz.

Les pistolets d’alarme sont très utilisés dans le monde du cinéma notamment lors des
castings et des tournages de films, documentaires, mais aussi des séries télévisées. Ces
armes ont été utilisées dans le tournage des films comme le polar italien intitulé Colère
Noire, Marie Baie des Anges ou encore la série télévisée Nestor Burma.

Malgré son apparence dangereuse et ses airs d’arme de poing authentique, ne vous y
trompez pas, le pistolet d’alarme ne tire que des balles inoffensives. Cependant, il peut
arriver qu’il tire parfois des balles offensives, mais nonlétales comme le caoutchouc.

Quant à la détonation que ces pistolets produisent, elle est tout à fait semblable à celle
produite par une vraie arme. Cela octroie au pistolet d’alarme une capacité de dissuasion
très efficace et persuasive. Vous pouvez donc vous en servir pour dissuader des
cambrioleurs, des agresseurs ou encore pour alerter des personnes se trouvant dans un
danger imminent.

Que dit la loi concernant les pistolets d’alarme ?

Le 28 avril 2020, la législation française a été dotée d’un arrêté relatif aux armes d’alarme et de signalisation fabriquées en France ou importées d’un pays de l’Europe. Cet arrêté se décline en trois points principaux notamment, la définition des armes d’alarmes et les dispositions relatives à l’importation de ces armes en France. Il aborde également les
dispositions concernant les armes d’alarme fabriquées en France.

Par rapport au premier point, les armes d’alarme et de signalisation sont définies comme
des modèles dont la conception est faite dans l’objectif unique de tirer des munitions à
blanc. Il peut s’agir également de produits irritants, de substances actives ou d’articles de
signalisation pyrotechnique.

Il faut préciser qu’en aucun cas, les substances ou munitions précitées ne doivent être
remplacées par du plomb, une vraie balle ou encore un projectile résultant de l’action de
combustion d’une charge propulsive. Seules les armes présentant ces caractéristiques
peuvent donc être considérées comme des armes d’alarme.

Concernant le second point de l’arrêté, il présente les règles que doit respecter l’importation de telles armes. Ces règles sont nombreuses. En tête de liste, il est dit que
les importateurs de ce type d’arme doivent impérativement s’assurer que ces derniers ont
été fabriqués en conformité avec les caractéristiques techniques précédemment citées. Une
preuve doit être fournie à cette fin. Cela consiste en la présentation d’un document rédigé
entièrement en langue française présentant tous les éléments relatifs à la conception, à la
fabrication et aux caractéristiques des armes importées.

Une fois cette étape franchie, une série de tests est réalisée par des experts en la matière
afin de vérifier la véracité des documents fournis par rapport à chaque arme importée. De
nombreuses autres règles sont afférentes à l’importation de ces armes en France.

En ce qui concerne les armes fabriquées en France, elles sont aussi soumises à une série de règles. Dans le cas présent, des documents doivent aussi être fournis par le fabricant afin de présenter les caractéristiques de chaque modèle d’arme.

Ensuite, les armes seront aussi soumises à l’expertise des techniciens du Banc national
d’épreuve de SaintÉtienne. Lorsque les tests révèlent que les armes sont conformes aux
normes en vigueur, elles sont publiées sur une liste officielle du ministère de l’Intérieur.

Dans le cas contraire, les armes sont classées dans trois différentes catégories et ne sont
restituées au fabricant que lorsque celuici présente les autorisations requises. Les armes
peuvent aussi être laissées à l’État pour des fins de destruction.

Choisir un pistolet d’alarme : les critères à prendre en compte

Il existe deux principaux critères ici notamment l’objectif dans lequel vous voulez vous
procurer une arme d’alarme et le prix d’achat de l’arme choisie. La somme à débourser
avant de vous procurer une telle arme est en fonction du modèle de pistolet que vous avez choisi.

Ainsi, si votre objectif est de dissuader de potentiels voleurs, vous pouvez opter pour un
modèle bas de gamme ou de milieu de gamme avec des caractéristiques moyennes.
L’objectif principal est de produire une détonation à titre dissuasif.

Dans le cas contraire, il vous faut choisir un modèle haut de gamme dont les
caractéristiques conviendront à ce que vous recherchez. Vous pouvez aussi faire ce choix si
vos armes sont plutôt destinées à produire des scènes cinématographiques. Les armes de
cette catégorie pourront ajouter un brin de réalisme et de crédibilité à votre œuvre.

Les prix pour les modèles bas de gamme varient entre 50 et 60 euros. Ces modèles sont
notamment le pistolet d’alarme Kimar 92 auto 9mm PAK version 2021 chromée ou encore le Retay P114 9mm PAK noir.

Les modèles de gamme moyenne et ceux de gamme évoluée peuvent avoir un coût
s’élevant jusqu’à 400 euros et bien plus. Ces modèles sont notamment le Retay X 9mm
PAK Nickel avec sa mallette et bien d’autres encore.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici